Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 21:27
Repost 0
Published by Alternative Libertaire 22
commenter cet article
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 18:53
Repost 0
Published by Alternative Libertaire 22 - dans antifacisme
commenter cet article
28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 08:54

Contre la répression au Brésil

Solidarité avec la Federação anarquista gaúcha

 

Durant l'après-midi du jeudi 21 juin, 12 à 15 agents se présentant comme membres de la police fédérale ont perquisitionné l'athénée libertaire de la Federação anarquista gaùcha (FAG) à Porto Alegre (état du Rio Grande do Sul au Brésil) et ont saisi une partie du matériel servant au fonctionnement de ce local dont les activités politiques et culturelles sont publiques. Il comprend une bibliothèque publique, accueille des débats et sert à l'organisation de nombreuses luttes.

 

Après le gouvernement régional (en 2009), c'est le pouvoir fédéral qui s'en prend à une organisation qui dérange et essaye de la discréditer en essayant de la faire passer pour un groupe terroriste.

 

Cette opération comparable à celles menées dans un régime autoritaire intervient dans un contexte où l'état brésilien est en difficulté face à une contestation qui ne cesse de monter en nombre et en radicalité contre l'augmentation des prix, les dépenses ruineuses décidées pour le mondial de foot et les jeux olympiques, ainsi que les expulsions de dizaines de milliers de personnes du fait de ces aménagements à la gloire de l'état et du capital.

Ils et elles protestent également contre le manque de services publics, la corruption qui constitue la seconde nature de l'état et du capital, mais aussi l'homophobie alors que des députés de droite cherchent à faire adopter au parlement une loi assimilant l'homosexualité à une maladie.

 

L'état brésilien et le Parti des travailleurs au pouvoir, ainsi que toute la classe politique voient leur pouvoir et leur légitimité de plus en plus contestés.

Les militant-e-s de la FAG, mais aussi de la Coordination anarchiste brésilienne dont ils et elles font partie à l'échelle fédérale jouent un rôle actif dans ce mouvement de contestation, fort-e-s de leur insertion dans le mouvement populaire, dans la jeunesse et les entreprises.

Ce n'est donc pas un hasard s'il constitue une cible pour un état corrompu allié au grand capital brésilien.

 

La répression, c'est précisément ce qui a entraîné la massification et la radicalisation du mouvement populaire de contestation au Brésil.

En agissant ainsi l'état brésilien montre son vrai visage, celui d'un régime fruit d'une alliance entre un parti au pouvoir menant une politique de plus en plus conservatrice et libérale, le capital financier, le grand capital industriel et l'agrobusiness qui détruit forêts et agriculture vivrière brésilienne sur l'autel du profit.

 

Nous assurons les militant-e-s et militants de la FAG de notre solidarité, dénonçons les agissements de l'état brésilien pour ce qu'ils sont, c'est-à-dire la réaction d'une oligarchie souhaitant affaiblir par tous les moyens le mouvement populaire brésilien et appelons toutes les forces populaires, anticapitalistes et libertaires à faire bloc avec lui.

 

Front social contre le fascisme, l'état et le capital

Libertaire, égalitaire, une révolution reste à faire

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 22 - dans International
commenter cet article
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 20:59

Politique

Meurtre de Clément Méric : halte aux mensonges !



Communiqué de l’Action antifasciste Paris-Banlieue

Depuis ce matin, l’ensemble de la presse en ligne reprend une information de RTL, au sujet d’une vidéo de la mort de notre camarade et ami Clément, sans la vérifier. A l’instar des journalistes qui diffusent ces calomnies nous n’avons pu visionner cette vidéo.

Nous rejetons toutefois formellement l’interprétation qui en est faite. Les camarades présents avec Clément le 5 juin maintiennent leur version : 
- oui il y a eu des échanges verbaux à l’intérieur du magasin, devant les 
messages ouvertement racistes et tombant sous le coup de la loi arborés
 par les skinheads

 ; 
- l’agression physique survenue à l’extérieur du magasin est le fait des
 skinheads qui se sont approchés, ont encerclé nos camarades puis les ont agressés. Les militants néonazis étaient armés de coups-de-poing américains et ont tué Clément Méric.


Il est donc impossible que des images montrent Clément se précipiter vers
 son agresseur pour lui porter un coup dans le dos.

C’est au contraire
 Esteban qui a quitté le centre de la rue pour se diriger vers Clément. Les militants d’extrême droite eux-mêmes n’ont jamais prétendu que Clément se soit précipité vers eux pour les frapper par derrière. 

Les mensonges relayés dans la presse ne font qu’ajouter à la douleur de
ses proches.

Action antifasciste, Paris, le 25 juin 2013

Publié le 25 juin 2013 par Commission antifasciste 
219 visites

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 22 - dans antifacisme
commenter cet article
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 10:53
Repost 0
Published by Alternative Libertaire 22 - dans Ecologie
commenter cet article
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 12:36

1001163_547461581983140_1523135129_n.jpg

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 22 - dans International
commenter cet article
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 21:33
Repost 0
Published by Alternative Libertaire 22
commenter cet article
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 23:07

Le gouvernement PS-EELV cogne sur les zadistes et leurs soutiens

Alternative libertaire soutient les inculpé-e-s du collectif parisien de soutien à la lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.900x598-ct

Comme nous l’avions déjà fait au lendemain des violentes expulsions d’octobre 2012 Alternative libertaire dénonce de nouveau la répression quasi militaire qui s’abat sur les opposant-es au projet d’aéroport, aux prises depuis des mois avec un quadrillage policier permanent (contrôles, survol d’hélicoptères, blocage des routes…), véritable harcèlement auquel s’ajoutent des exactions violentes durant les expulsions comme en avril.

Mais la répression concerne aussi l’ensemble du mouvement de solidarité envers les opposant-es à l’aéroport. Plusieurs actions décentralisées menées par les collectifs locaux de soutien (plus d’une centaine à travers la France depuis fin 2012) ont également donné lieu soit à des violences policières exacerbées (manifestation du square Mercoeur à Nantes), soit à des arrestations multiples puis à poursuites scandaleuses compte tenu des faits reprochés.

C’est le cas des condamnations qui pèsent sur les militant-e-s de la région parisienne : arrestations et contrôles de soixante-dix-sept simples manifestant-e-s le 1er novembre 2012 ; garde à vue, procès et condamnations (travaux d’intérêt général, amendes, notifications au casier judiciaire) de deux militants suite à une action en novembre ; garde à vue prolongée au SIT (service d’investigation transversale) pour deux militants lors d’une action aux Halles en janvier, avec perquisition au domicile, demandes de prélèvements biologiques, de relevés signalétiques ; mise en garde à vue d’une mineure parmi les quinze arrêté-es d’un pique-nique dans le jardin de François Pinault (actionnaire du groupe Vinci), et dont les procès se tiendront les 29 mai au TGI de Paris et 3 juin au TGI de Versailles.

Alternative libertaire dénonce une surenchère répressive liée tant aux nouvelles pratiques policières qui sévissent dans les grandes villes, et surtout à Paris (ou les exemples de 70 heures de garde-à-vue pour des graffitis ne sont pas rares), qu’à la criminalisation de l’action militante.

Et parce que cette répression s’accompagne d’autres exemples de censure politique et médiatique à l’encontre des opposant-es au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, elle ne fait que nous confirmer l’attitude protectrice de l’Etat envers les intérêts de Vinci, au mépris d’autres exigences, écologiques comme démocratiques. C’est pourquoi nous tenons l’action des inculpé-es pour légitime et les assurons de notre soutien.

Alternative libertaire, le 26 mai 2013

Publié le 28 mai 2013 par Commission écologie 
24900x598-ct.jpg

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 22
commenter cet article
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 20:53

Nouvelle convocation judiciaire de syndicalistes dans l'affaire du sexisme à Sciences Po Bordeaux.

En portant plainte contre le Collectif Féministe Bordelais contre les Violences Sexistes dans l'Enseignement Supérieur, la direction de l'Institut d'Études Politiques (IEP) de Bordeaux a décidé d'attaquer en justice des étudiant-es, enseignant-es, chercheur-es féministes de son sein et d'ailleurs.

Les faits dénoncés par ce Collectif le sont aussi par Solidaires Etudiant-e-s (SUD Étudiant), qui lui a apporté très tôt son soutien, au même titre que d'autres organisations étudiantes.

Dénoncer publiquement l'homophobie, le sexisme et le racisme ne peut être soumis à un quelconque devoir de réserve, il s'agit d'une liberté effective, qui doit être défendue. La sanction est pourtant violente pour ces étudiant-es, enseignant-es et chercheur-es qui ont eu pour ambition d'agir pour le bien commun – sans chercher à nuire. Ces dernier-e-s sont maintenant menacé-e-s d'être renvoyé-e-s devant la justice.

Le procureur ordonne l'ouverture d'une enquête préliminaire dans le cadre d'une plainte pour « diffamation publique »

Deux élu-e-s étudiants des organisations Solidaires Etudiant-e-s (Anciennement SUD-Etudiant) et UNEF ayant apporté parmi d'autres leur soutien au Collectif féministe ont déjà été auditionné-e-s à l’Hôtel de Police de Bordeaux le 6 mai dernier, et c'est de nouveau qu'un élu Solidaires Etudiant-e-s (ex-SUD-Étudiant) est convoqué le mardi 4 juin à 8h30.

Ces convocations judiciaires ayant lieu à quelques semaines d'intervalles l'une de l'autre sont la preuve que le Collectif et ses membres sont bel et bien menacé-e-s de poursuites judiciaires. Les conséquences sont à ce jour plus lourdes pour les membres du collectif et les organisations qui le soutiennent, que pour les étudiants ayant été à l'origine des pages Facebook et ayant propagés des propos homophobes et sexistes.

Solidaires Etudiant-e-s dénonce au côté de nombreuses autres organisations la répression qui s'abat sur les militant-e-s féministes et syndicaux. Ces dernier-e-s sont membres d'organisations syndicales qui remplissent leur rôle de défenseur des droits des étudiant-e-s en luttant contre le sexisme, l'homophobie et le racisme. La lutte contre ces violences constitue une priorité nécessaire dans le climat d'homophobie actuel.

Nous sommes consterné-e-s et révolté-e-s que la plainte pour diffamation portée par la direction de l'IEP soit maintenue, et demandons le retrait immédiat de celle-ci. Il est intolérable que des élu-e-s étudiants soient convoqué-e-s à plusieurs reprises pour justifier de l'engagement de leurs organisations.

Pour toutes ces raisons, nous appelons à un rassemblement de soutien au syndicaliste convoqué mardi 4/06 à 8h, nous appelons toutes les organisations ou individus à se rallier à ce rassemblement.

Rassemblement de soutien devant l’Hôtel de Police
(Tram A – arrêt Hôtel de Police)
Mardi 4 juin à 8h


La chasse aux féministes, ça suffit !

Vivent les luttes féministes !

Féministes tant qu'il le faudra !

Solidaires-etudiant-e-s.

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 22 - dans Syndicalisme
commenter cet article
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 10:16

Appel du comité de lutte contre l'austérité

 

et pour la défense des retraites

 

 

Le gouvernement « socialiste » prépare depuis des mois la mise en place d'une nouvelle réforme des retraites, au profit une fois de plus du capital. François Hollande a d'ailleurs annoncé clairement le 28 mars dernier son intention de rallonger encore la durée des cotisations, c'est à dire au-delà de 42 ans. Le Parti « Socialiste » envisage par ailleurs de prolonger les réformes précédentes par un réduction générale des pensions des retraité-e-s (notamment par la désindexation des pensions de retraite sur les prix, le rapprochement public-privé,...), au nom d'un soi-disant déficit des caisses de retraite.

 

Depuis 1993, les salarié-e-s ont subit une succession de reculs de leurs droits à la retraite sans précédents dans notre histoire, chaque fois dénoncés mollement par le parti qui est aujourd'hui au pouvoir. Ces contre-réformes s'inscrivent dans un processus capitaliste plus vaste de régressions des droits et des conditions de vie des travailleurs, dont l'ANI est la dernière d'une longue liste. Cette politique qui est à l'oeuvre dans toute l'Europe, fait à chaque fois payer aux populations les frais de la dette capitaliste.

 

Hollande nous ressort le même mensonge que Sarkozy, Chirac, Balladur et Rocard (livre blanc, 1991), avant lui : ce serait l'allongement de la durée de vie qui rendrait inévitable une nouvelle contre-réforme. Et dans tous les rapports, diligentés par leurs experts grassement payés, les mêmes conceptions de la pension sont dévoyées pour légitimer une politique de dégradation toujours plus forte des droits à pension. Ainsi par exemple, leur financement est toujours analysé en termes de « déficit », les cotisations sociales (partie du salaire brut) en terme de « prélèvements » ou de « charges sociales » et celles-ci sont déjà bien sûr « excessives », ou encore comme une forme de « prévoyance » ou de « revenu différé », etc. En réalité, le dit « déficit » du système de retraite (14 milliards d'€en 2011) ne correspond aujourd'hui (et même en 2030, 2050, ...) qu'à une très petite proportion du cumul des exonérations des cotisations patronales (30 milliards d'€ en 2012) et de la fraude fiscale (entre 60 et 80 milliards d'€ en 2012). Autrement dit, la fin des exonérations des cotisations patronales, l’arrêt des fraudes du patronat, ou encore une augmentation du salaire minimum, - qui constituerait de surcroît un rattrapage des pertes subies par les salariés ces dernières années - ainsi qu’une autre répartition de la richesse créée, pourrait garantir nos retraites pour très longtemps et même les réévaluer à la hausse.

 

Il s'agit donc reprendre confiance en la possible pérennité de notre système de retraite qui n'est autre qu'une véritable et juste socialisation du salaire. Mais la répartition doit être re(vue) comme une continuation du salaire et non comme un revenu différé ou garanti, le statut du retraité comme des actifs émancipés du travail et les « travailleurs » comme des actifs toujours subordonnés au travail. Cette conception de la répartition et des statuts, dévoyée par la réforme, est essentielle pour le maintien de la reconnaissance des qualifications dans les salaires comme dans les retraites.

 

Pour nous, au delà, de la réforme contre les retraites,il s'agit donc de reprendre le chemin de l'action collective, de faire converger les luttes qui correspondent aux intérêts sociaux de l'ensemble de la population.

Evidemment, cela signifie qu'il faudra revenir sur les cadeaux faits depuis des dizaines d'années aux capitalistes, et de rompre avec les politiques d'austérité.

 

Le Comité d'Orientation des Retraites doit remettre au mois de juin un rapport commandé par le gouvernement, dont le contenu sera sans surprise. Une seconde Conférence sociale du gouvernement où seront conviés les « partenaires sociaux » doit être orchestrée les 20 et 21 juin prochains afin de préparer les esprits à une réforme cet automne.

Nous saisirons ce moment afin de débattre et d'agir dans la rue afin de contribuer à une rentrée de luttes.

 

Nous prenons l'initiative de constituer un comité de lutte contre l'austérité, pour la défense des retraites afin de préparer dès aujourd'hui les conditions d'une lutte de masse des salarié-e-s, des chômeurs, des retraité-e-s et de la jeunesse.

Nous invitons l'ensemble des organisations et des individus se reconnaissant dans ces objectifs à rejoindre le comité.

 

Rennes, le 25 mai 2013

 

Comité de lutte contre l'austérité et pour la défense des retraites :

Solidaires 35, Sud Éducation, Sud Télécom, Sud Lycéen, Sud Étudiant SITF, MCPL, CLAR, Alternative Libertaire, Parti de Gauche, NPA, et des militants de l'UNEF.

 

CONTACT: comiteretraite35@laposte.net

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 22 - dans politique
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog d'Alternative Libertaire 22.
  • Le blog d'Alternative Libertaire 22.
  • : Blog de contre-information et de résistance sociale d'Alternative Libertaire dans les Côtes d'Armor.
  • Contact

Recherche

Archives