Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 09:44

Avec les mouvements sociaux allemands, et de nombreuses organisations syndicales et associatives d’Europe, 
nous soutenons les initiatives Blockupy, symboliquement dirigées contre la Banque Centrale Européenne

 

En mai 2012 puis 2013, des dizaines de milliers de manifestant-es venu-es de plusieurs pays européens ont symboliquement encerclé le siège de la Banque Centrale Européenne ; en novembre 2014, un festival des résistances s’est tenu au même endroit. 2015 sera la quatrième année de mobilisation à l’initiative des mouvements Blockupy. Ces mouvements radicaux nés dans la continuité des Occupy aux États Unis, se sont développés en Allemagne et en particulier à Francfort avec des initiatives de campement, de blocages, de manifestations européennes contre la Banque Centrale Européenne. 

Nous nous opposons frontalement à cette politique au service de la minorité qui exploite le travail de la majorité de la population. Il faut rompre avec cette logique et imposer une autre répartition des richesses que les travailleurs et les travailleuses produisent.
 

 La Banque Centrale Européenne, l’Union Européenne et le Fonds Monétaire International forment la troïka qui impose ses décisions aux peuples. 

 Leur politique, mise en oeuvre par les gouvernements de nos pays, est au service des patrons et des multinationales. 

 Elle conduit des millions de citoyen-nes à la pauvreté, à la précarité, au chômage, et les prive des droits élémentaires (santé, protection sociale, éducation, transport, logement, etc.) 

Avec le mouvement Blockupy, nous serons présent-es à Francfort le 18 mars 2015, pour l’inauguration du nouveau siège de la Banque Centrale Européenne ! 

Une action européenne contre la Banque Centrale Européenne ? 

Le 18 mars 2015, nos syndicats y seront !




Réseau européen des syndicats alternatifs et de base 
Estado español/Estat espanyol/Espainiako Estatuari, Ελλάδα, Italia, Suisse/Schweiz/Svizzera, France, Deutschland, Polska, Belgique/ België/Belgien … 

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 22 - dans International
commenter cet article
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 09:35
Repost 0
Published by Alternative Libertaire 22 - dans International
commenter cet article
7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 17:27
Repost 0
Published by Alternative Libertaire 22 - dans International
commenter cet article
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 21:50
Repost 0
Published by Alternative Libertaire 22 - dans International
commenter cet article
8 juin 2014 7 08 /06 /juin /2014 18:12

Brésil : la Coupe est pleine !



Le Brésil accueille la Coupe du monde de football en juillet 2014, puis les Jeunes olympiques en 2016, engloutissant des sommes colossales, alors que nombre de besoins essentiels de la population ne sont pas satisfaits. Pour les besoins du spectacle sportif, plus de 170.000 familles ont été jetées à la rue !

La Fédération internationale de football association (FIFA) et le Comité international olympique (CIO) ne connaissent que la logique du fric. La FIFA, le CIO et les États qui les soutiennent en les abreuvant de fonds publics méprisent les populations qui vivent dans les pays où ils organisent leurs spectacles : dépenses somptueuses, déplacements autoritaires de populations et répression accompagnent généralement ces initiatives.

Le Brésil n’y échappe pas.

Nous affirmons notre solidarité avec celles et ceux qui, au Brésil, refusent que la Coupe du monde de football soit le prétexte à de graves mesures, qui attaquent directement la population, particulièrement les plus pauvres et visent spécifiquement celles et ceux qui résistent et exigent le respect des droits fondamentaux : 
- Projet de loi étendant très dangereusement le possible recours aux mesures « antiterroristes » 
- Interdiction et répression envers les manifestations. 
- Campagnes diffamatoires envers celles et ceux qui s’opposent à la remise en cause des libertés. 
- Occupation de favelas par des forces militaires et de police, qui prolonge les innombrables expulsions opérées pour les chantiers de la Coupe du monde et des JO de 2016. Plus de 170.000 familles ont été jetées à la rue ! 
- Organisation par les réseaux mafieux d’une prostitution à grande échelle dans toutes les villes où auront lieu les matchs, avec ce que cela implique en termes de violences et de négation des droits humains.

Des organisations syndicales et des mouvements sociaux brésiliens organisent la résistance et refusent à juste titre d’y renoncer pour cause de Coupe du monde de football. « L’argent parvient à la FIFA et aux entreprises. Nous voulons de l’argent pour la santé, l’éducation, le logement, les transports collectifs et la réforme agraire », affirment-ils, et ils ont raison !

Une fois de plus, un « grand évènement sportif », qui se traduit par des milliards de bénéfices (durant la Coupe mais aussi avant et après !) pour les multinationales du BTP, des médias, du commerce, etc., est le prétexte à de graves attaques contre les travailleurs et les travailleuses, contre les populations les plus pauvres, contre les libertés de tous et toutes.

L’été dernier, de gigantesques manifestations dans de nombreuses villes brésiliennes ont mis en lumière les problèmes sociaux que connait ce pays ; des grèves ont lieu chaque jour et d’importants mouvements récents montrent que les travailleurs et les travailleuses ne tairont pas leurs légitimes revendications durant la Coupe du monde, les mouvements de sans-terre luttent sans relâche pour la survie de millions de personnes, d’autres combattent pour le droit au logement tandis que l’armée détruit les bidonvilles sans se soucier le moins du monde des habitants et habitantes, de nouvelles manifestations de masse se font jour, des expériences autogestionnaires de réappropriation de terres, de moyens de production et de lieux de vie sont menées…

Nous organisons des rassemblements de soutien le 12 juin 2014, jour de l’ouverture de la Coupe du monde mais aussi d’importantes manifestations de rues au Brésil ; à Paris, nous nous rassemblerons à proximité de l’ambassade du Brésil.

Nos organisations décident également de mener ensemble une campagne d’information sur la situation sociale et des droits de l’homme au Brésil, par des actions de popularisation (bulletin d’informations, réunions publiques, tournois de football, …)

Premières organisations signataires : AITEC/IPAM, Alternative libertaire, ATTAC, CNT, CNT-SO, Droit Au Logement, Émancipation, Ensemble, France Amérique latine, L’Insurgé, NPA, No Vox, Sortir du colonialisme, Union syndicale Solidaires.

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 22 - dans International
commenter cet article
28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 08:54

Contre la répression au Brésil

Solidarité avec la Federação anarquista gaúcha

 

Durant l'après-midi du jeudi 21 juin, 12 à 15 agents se présentant comme membres de la police fédérale ont perquisitionné l'athénée libertaire de la Federação anarquista gaùcha (FAG) à Porto Alegre (état du Rio Grande do Sul au Brésil) et ont saisi une partie du matériel servant au fonctionnement de ce local dont les activités politiques et culturelles sont publiques. Il comprend une bibliothèque publique, accueille des débats et sert à l'organisation de nombreuses luttes.

 

Après le gouvernement régional (en 2009), c'est le pouvoir fédéral qui s'en prend à une organisation qui dérange et essaye de la discréditer en essayant de la faire passer pour un groupe terroriste.

 

Cette opération comparable à celles menées dans un régime autoritaire intervient dans un contexte où l'état brésilien est en difficulté face à une contestation qui ne cesse de monter en nombre et en radicalité contre l'augmentation des prix, les dépenses ruineuses décidées pour le mondial de foot et les jeux olympiques, ainsi que les expulsions de dizaines de milliers de personnes du fait de ces aménagements à la gloire de l'état et du capital.

Ils et elles protestent également contre le manque de services publics, la corruption qui constitue la seconde nature de l'état et du capital, mais aussi l'homophobie alors que des députés de droite cherchent à faire adopter au parlement une loi assimilant l'homosexualité à une maladie.

 

L'état brésilien et le Parti des travailleurs au pouvoir, ainsi que toute la classe politique voient leur pouvoir et leur légitimité de plus en plus contestés.

Les militant-e-s de la FAG, mais aussi de la Coordination anarchiste brésilienne dont ils et elles font partie à l'échelle fédérale jouent un rôle actif dans ce mouvement de contestation, fort-e-s de leur insertion dans le mouvement populaire, dans la jeunesse et les entreprises.

Ce n'est donc pas un hasard s'il constitue une cible pour un état corrompu allié au grand capital brésilien.

 

La répression, c'est précisément ce qui a entraîné la massification et la radicalisation du mouvement populaire de contestation au Brésil.

En agissant ainsi l'état brésilien montre son vrai visage, celui d'un régime fruit d'une alliance entre un parti au pouvoir menant une politique de plus en plus conservatrice et libérale, le capital financier, le grand capital industriel et l'agrobusiness qui détruit forêts et agriculture vivrière brésilienne sur l'autel du profit.

 

Nous assurons les militant-e-s et militants de la FAG de notre solidarité, dénonçons les agissements de l'état brésilien pour ce qu'ils sont, c'est-à-dire la réaction d'une oligarchie souhaitant affaiblir par tous les moyens le mouvement populaire brésilien et appelons toutes les forces populaires, anticapitalistes et libertaires à faire bloc avec lui.

 

Front social contre le fascisme, l'état et le capital

Libertaire, égalitaire, une révolution reste à faire

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 22 - dans International
commenter cet article
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 12:36

1001163_547461581983140_1523135129_n.jpg

Repost 0
Published by Alternative Libertaire 22 - dans International
commenter cet article
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 17:31
388412_169446349827087_1516626082_n.jpg
Repost 0
Published by Alternative Libertaire 22 - dans International
commenter cet article
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 13:20

b8bad121a10599e9469c90c3a74f6d3e.jpg« Traité européen »

Ni austérité ni relance ! Appel d’Alternative libertaire, du Mouvement des Objecteurs de Croissance et du Parti Pour la Décroissance
Pour une alternative à la dictature du capital

Le Pacte budgétaire européen, aussi appelé Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance, va encore amplifier la mainmise des marchés financiers sur l’économie européenne. Cet accord ad

opté en mars 2012 entre les chefs d’États de la zone euro, chaque gouvernement est maintenant chargé de le faire ratifier dans son pays, d’une manière ou d’une autre, afin de le faire entrer en vigueur en janvier 2013. En exigeant des États de réduire leurs dettes publiques et de maintenir leur déficit actuel en dessous de 0,5% (la fameuse « règle d’or »), ce Pacte va engendrer une vague d’austérité et de récession en Europe. D’autant plus qu’il n’est pas question pour les gouvernants de redistribution des richesses. En France, à peine élu, Hollande annonce deux ans d’austérité. Par ailleurs, lui qui disait vouloir renégocier ce traité, il le signe des deux mains, et essaie de le faire passer en force à l’Assemblée nationale, avec les voix de la droite, au mépris de ses engagements.

L’application du Pacte budgétaire en France signifie qu’en un an le gouvernement devra faire entre 70 et 80 milliards d’économie (ou de recettes supplémentaires), soit 1,5 fois le budget de l’Éducation nationale. La cour des comptes est déjà en train de produire des rapports pour démanteler la Sécurité sociale et réduire les déficits. A côté de ça, après avoir fait mine de soutenir les salarié-e-s en butte aux licenciements, Montebourg affirme maintenant qu’il va être « difficile de maintenir l’usine de PSA Aulnay ». Ayrault parade à l’université du MEDEF, le patronat français, qui est en train de multiplier les plans de licenciements dans tous les secteurs industriels et marchands (construction hi-fi et informatique, filière de la téléphonie, aéronautique, etc.).

Tout cela n’a rien de surprenant. Si la situation n’est pas strictement équivalente à celle de l’ère Sarkozy, certaines données restent inchangées. Nous vivons une crise d’ajustement des économies globalisées, ajustement aux intérêts des marchés financiers et des banques, mais aussi crise de surproduction, et raréfaction des ressources énergétiques et minières. Hollande n’a jamais prétendu s’opposer au pouvoir des multinationales ou rompre avec la logique d’austérité qui règne en Europe (qu’il appelle simplement « rigueur »). Il s’est juste présenté en bon gestionnaire de l’économie capitaliste : de ce point de vue-là, il ne nous déçoit pas. Même les quelques progrès à venir sur les questions sociétales et écologiques semblent servir de contre-feux à la régression sociale et au green-washing permanent de ses alliés environnementaux. Pire, ils sont entachés par l’abjecte chasse aux Roms menée par le ministère de l’Intérieur cet été, et les incessantes concessions et reculades de Manuel Valls. Partant de ce constat, l’émergence d’une force d’opposition anticapitaliste et antiproductiviste devient plus que jamais nécessaire.

Une force qui construise la résistance au Pacte budgétaire et à l’austérité en s’attaquant à ses causes : l’Union économique Européenne, sa monnaie spéculative l’Euro, et son objectif affiché de relance de la croissance. Nous ne voulons pas de ce « club des pays riches » qui s’appelle l’Europe : nous ne voulons ni relancer la production ni relancer la consommation.

Une force qui organise concrètement la riposte et la solidarité avec les peuples grecs, italiens, espagnols, portugais, irlandais frappés de plein fouet par les plans d’austérité exigés par la troïka européenne (BCE, FMI et commission européenne). En faisant vivre tout d’abord des solidarités concrètes et des revendications : droit au logement, accès à l’énergie, aux soins, à l’éducation, aux loisirs, éradication de la précarité et du chômage par une réduction massive du temps de travail…

En menant ensuite des expérimentations sociales en rupture avec l’ordre des choses dominant : réappropriation des outils de travail, occupations des terres, coopératives d’achats en circuits courts, régies publiques autogérées de production et de distribution de l’énergie, transports publics de proximité gratuits, monnaies de substitution…

Au lieu de cela, la « gauche » productiviste au gouvernement applique les vieilles recettes du couple mythique croissance/politique d’austérité. Il serait temps qu’une opposition, porteuse d’une alternative anticapitaliste, antiproductiviste et radicalement écologiste s’organise pour y résister.

Alternative libertaire, le Mouvement des Objecteurs de Croissance et le Parti Pour la Décroissance appellent à manifester le 30 septembre sur ces bases.

Appel 30 septembre 2012
Repost 0
Published by Alternative Libertaire 22 - dans International
commenter cet article
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 13:11
Repost 0
Published by Alternative Libertaire 22 - dans International
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog d'Alternative Libertaire 22.
  • Le blog d'Alternative Libertaire 22.
  • : Blog de contre-information et de résistance sociale d'Alternative Libertaire dans les Côtes d'Armor.
  • Contact

Recherche

Archives